Actualité

Ouverture de la permanence de Campagne de l’UNION avec les jeunes Réunionnais et les militants

le 1er Septembre 2015 à Sainte-Marie

Bonjour à tous,

Je voudrais d’abord remercier tous les militants qui sont présents cet après-midi pour l’ouverture officielle du QG de Campagne « R 2015 ».

Je sais tout le travail que vous avez déjà engagé sur le terrain, auprès de la population. Nous avons terminé avec succès les dernières élections départementales qui ont permis d’installer au Palais de la Source une majorité forte et stable autour de Nassimah DINDAR (qui vous demande de l’excuser cet après-midi), des élus issus de notre famille politique, avec ceux également qui ont choisi de nous rejoindre pour porter ensemble le même projet de développement pour La Réunion.

Nous engageons aujourd’hui la dernière ligne droite des élections régionales de décembre.

Nous avons 100 jours pour convaincre encore davantage de Réunionnais à nous accompagner et à nous faire confiance.

Nous avons 100 jours pour défendre notre bilan, un bilan d’actions et d’engagements que nous avons tous tenus sur les 5 années de cette première mandature.

Nous avons 100 jours pour continuer à aller à la rencontre des Réunionnais, partout dans l’île, dans toutes les communes, dans tous les quartiers.

J’ai besoin que vous soyez tous mobilisés et engagés dans cette bataille électorale, loin des rumeurs et des débordements de nos adversaires.

Nous sommes dans l’action comme nous l’avons toujours été. On laisse aux autres l’agitation, les mauvais films et les séries B.

Nous, nous avons les 6 et 13 décembre prochains rendez-vous avec les Réunionnais, pas avec les états-majors politiques, encore moins avec ceux qui prennent plaisir et qui passent leur temps au niveau des caniveaux et de la critique.

Nous, not chemin, nous connais, nous trace !

Rien, ni personne ne nous fera changer de cap ni de direction.

Pendant 5 ans, nous avons posé les bases et les fondamentaux du développement, nous avons posé les bases de la réussite pour chaque Réunionnais.

Dans les prochaines semaines, nous allons avec l’ensemble des élus de la plate-forme, avec en particulier Jean-Paul VIRAPOULLE qui assure la coordination du projet, nous allons présenter aux Réunionnais le Projet 2015-2021. Un projet qui va nous permettre d’amplifier et d’accélérer la dynamique que nous avons posée depuis 2010.

Un projet qui permet de répondre à l’attente et aux préoccupations du plus grand nombre, un projet à la fois de continuité et de rupture, un projet qui intègre toutes les dimensions de notre société, un projet délibérément tourné vers l’avenir, un projet qui va nous permettre de mettre en avant les questions économiques bien sûr mais aussi tous les sujets qui fondent l’identité et la fierté que nous portons tous au plus profond de nous : Français , européens et profondément Réunionnais.

Aujourd’hui, nous avons voulu ouvrir notre QG de Campagne en donnant la parole à la nouvelle génération d’Objectif Réunion, à tous ces jeunes qui nous ont rejoints ces derniers mois, à des jeunes qui ont fait le choix de s’exprimer, de dire leur vérité, de dire aussi leur volonté de participer activement au développement et à la réussite de notre île.

Je voudrais remercier particulièrement Anicha, Vincent, Kimane et Joann qui se sont exprimés avant moi.
Merci également à Jean-Louis LAGOURGUE et Jean Paul.

Ces jeunes sont porteurs de la parole de cette jeunesse réunionnaise ballottée entre certitude et inquiétude, ballottée entre volonté d’agir et résignation.

L’un des plus grands combats que nous devons porter ensemble est de tracer une perspective, de donner envie aux jeunes Réunionnais de s’intéresser à l’action politique, de leur donner envie de participer à construire La Réunion d’aujourd’hui et celle de demain.

Bien sûr que les questions de la formation, formation universitaire, formation professionnelle, la question de l’emploi ou de la mobilité sont parmi les premières préoccupations des jeunes. Mais le vivre-ensemble, les relations entre générations, la question de la sécurité alimentaire doivent aussi figurer parmi notre ligne d’action.

Une fois encore, je veux remercier tous les jeunes qui sont ici présents et qui vont participer à nos côtés à cette très belle campagne 2015.

Je voudrais enfin partager avec vous quelques unes de mes convictions.

Trois grands blocs qui sont en fait le préalable au développement.
D’abord je suis absolument persuadé que nous avons réussi à réunir aujourd’hui toutes les conditions du succès pour La Réunion et pour les Réunionnais.

Nous avons clairement posé pendant 5 ans les bases de la réussite.

Notre objectif désormais doit être celui de transformer l’essai, comme au rugby une fois qu’on a marqué les premiers points.

En 2010, les Réunionnais nous ont accordé leur confiance pour agir et c’est ce que nous avons fait. Un mot que je voudrais que vous reteniez avec moi cet après-midi : le respect.

Le respect des engagements que nous avons pris publiquement devant La Réunion.

Tout ce que nous avons dit, avec l’ensemble des élus de la majorité régionale, nous l’avons mis en œuvre.

Est-ce que tout est terminé ?
Bien sûr que non.
Est-ce qu’il faut modifier ou peut-être améliorer certaines actions ?
Très certainement.
Est-ce que nous sommes sur le bon chemin ?
Incontestablement.

Je veux prendre avec vous trois exemples.

La Nouvelle route du littoral, qui fait couler beaucoup d’encre et qui fait beaucoup causer.
Quelle est la réalité ?
Pendant plus de 20 ans, ceux qui ont été avant nous n’ont rien fait de sérieux.

Le chantier a été ouvert sous notre mandature en décembre 2013, toutes les conditions sont réunies pour une livraison comme prévue en 2019-2020.

Des entreprises qui travaillent, des jeunes Réunionnais en formation, des centaines d’emplois directs créés.

On peut ne pas aimer, on peut ne pas être d’accord, certains ont même changé d’avis en quelques années.

Pour moi, ce qui compte, c’est la bonne exécution de ce chantier, et de ce point de vue tout est à ce stade parfaitement conforme.

Deuxième exemple : le tourisme.

Oui, nous avons fait du tourisme un axe prioritaire de développement, parce que c’est un secteur d’activités qui porte un fort potentiel en terme de création d’activité et d’emplois.

J’ai entendu beaucoup de critiques, toujours les mêmes d’ailleurs ; j’ai entendu beaucoup de soi disant spécialistes avoir un avis sur tout et sur n’importe quoi.

Quelle est la réalité aujourd’hui ?

Après deux années difficiles, La Réunion a accueilli plus 10% de touristes depuis le début de l’année et la fréquentation dans les hôtels a augmenté de 12%.

Cà c’est concret, et c’est bien la démonstration que la stratégie tourisme que nous avons posée en 2010 est la bonne, qu’il faut encore avancer, améliorer mais que là encore il faut surtout être dans l’action.

Troisième exemple : la continuité territoriale.

Je l’ai toujours dit et je continue à le répéter : la continuité territoriale est un droit. Chaque Réunionnais a le droit de pouvoir se déplacer le plus simplement possible dans son pays, la France. La Région est intervenue pour permettre à plus de 300 000 Réunionnais en 5 ans de bénéficier d’une aide financière pour pouvoir se rendre en métropole.

Et même si le Gouvernement socialiste a tout fait pour casser le dispositif, nous avons tenu bon et nous continuerons à mobiliser des moyens importants au titre de la continuité territoriale et de la mobilité.

Une fois encore, si nous voulons réussir, il ne faut pas changer de cap ni d’orientation tous les deux jours. Il faut au contraire continuer à avancer, continuer à amplifier et à renforcer notre action si nous voulons véritablement réussir pour tous les Réunionnais.

Le deuxième grand enjeu de cette élection, c’est ensuite que pour la première fois dans l’histoire politique de La Réunion, nous pouvons avoir, si les Réunionnais nous font confiance, la même majorité au Département et à la Région.

La même majorité cela signifie, les mêmes valeurs, le même projet, les mêmes élus qui se battent ensemble pour La Réunion.

Nous devons rendre plus cohérent et plus lisible l’action du Conseil Départemental et celui de la Région, et cela dans tous les domaines. Nous devons travailler ensemble pour le développement de l’agriculture et la réussite de toute la filière de l’industrie agro-alimentaire.

Nous devons travailler ensemble pour le tourisme, travailler ensemble pour le logement social, à la fois la construction de logements neufs mais aussi la réhabilitation et la rénovation des logements anciens et insalubres pour permettre aussi à toutes ces familles de devenir propriétaire de leurs logements.

Ce sera l’un des axes forts du nouveau projet : l’accession à la propriété pour le plus de Réunionnais possible.

Enfin, faire travailler ensemble le Département et la Région, c’est se donner toutes les garanties d’être entendu à Paris comme à Bruxelles.

Je suis fatigué de voir des décisions être prises sans nous par d’autres à 10000 km.
Le développement de La Réunion se dessine ici, en partage avec Paris et Bruxelles bien sûr, mais pas imposé, ni par Paris et ni par Bruxelles.

Nous défendons un projet de territoire et c’est ce projet de territoire qui doit faire l’objet d’un accompagnement à tous les niveaux. C’est l’une des conditions de notre réussite et nous allons porter ensemble dans les prochains mois une véritable révolution pour mieux nous faire entendre.

Le troisième grand enjeu, le troisième grand bloc, c’est que nous avons réussi en 5 ans à partager le même projet avec le monde économique. Depuis ces dernières années, acteurs publics et privés, politiques et entreprises, nous travaillons ensemble pour La Réunion.

Nous avons validé ensemble une politique des grands chantiers autour de la NRL, autour du transport en commun, des aéroports de Roland Garros et de Pierrefonds, de Port Réunion.

Nous allons valider pour demain, dans le domaine du transport et des déplacements, la réalisation des deux monorails, celui de St Denis-Ste Marie, celui de St Pierre-Saint-Louis.

Nous avons validé ensemble l’accompagnement et le soutien aux entreprises, en particulier dans les secteurs du tourisme, des énergies, du numérique, de l’agro-alimentaire, de la recherche et de l’innovation.

Nous avons validé ensemble l’ouverture de La Réunion à l’international, vendre les produits et le savoir-faire Réunion dans les pays de la zone.

Toutes les conditions sont réunies : amplifier et renforcer l’action sur la base de ce que nous avons posé depuis 2010 ; faire travailler ensemble Département et Région pour plus de cohérence dans l’action ; faire participer et accompagner les entreprises parce que ce sont les entreprises qui créent l’emploi.

Voilà les trois blocs de cohérence que nous portons avec tous les élus de la plate-forme dans le cadre de l’Union des Réunionnais.

Nous sommes prêts, déterminés et dans l’action.

Les années qui s’ouvrent seront aussi celle d’une plus grande prise en compte de la force de l’identité et du génie réunionnais. Donner toute sa place au sport, à la culture ; mieux affirmer qui nous sommes, ne pas oublier d’où l’on vient et savoir où l’on va.

Nous sommes sur la voie du succès. Il appartient à chacun et à chacune d’entre vous.

Avec nous, la Région est au service des hommes et des femmes, au service de la population, au service de La Réunion.

Voilà notre combat, voilà notre détermination.

Merci à tous et bonne campagne !


1er septembre 2015