Actualité

Lettre aux acteurs du Tourisme à la Réunion

Madame, Monsieur,

Les chiffres le prouvent. Le poids de l’industrie touristique dans l’économie réunionnaise est prédominant. Il est supérieur à celui de secteurs traditionnels, tels que l’agriculture, la pêche ou encore l’industrie agroalimentaire. L’Insee évalue les dépenses touristiques à 1,2 milliard d’euros.
En 2010, cet apport touristique dans l’économie locale était estimé à 2,3 % de la valeur ajoutée totale dans le département. Néanmoins, si cette manne économique était proche de celle perçue dans de nombreux pays développés, elle restait modeste, comparée notamment aux gains économiques enregistrés chez nos voisins.

Conscient du potentiel économique et touristique de notre île, j’ai voulu, dès ma prise de fonction, accélérer et accentuer les investissements sur ce secteur afin d’en faire un vrai moteur de croissance.

Les actions mises en œuvres ont été nombreuses.
Je rappellerai le travail sur les régimes d’aides pour favoriser la rénovation et la construction de chambres nouvelles et améliorer la compétitivité de notre industrie.
Des freins ont été levés comme la suppression des visas pour les voyageurs en provenance de pays émetteurs en forte croissance (Afrique du Sud, Chine, Inde).

Au niveau de la desserte aérienne, outre le sauvetage de la compagnie Air Austral, nous avons créé l’Alliance Vanille entre les compagnies aériennes de l’océan Indien.
L’objectif visé est l’augmentation du nombre de touristes et la création d’une compagnie low cost favorisant les déplacements dans l’océan Indien.

Vous le savez, la liste des réalisations est loin d’être exhaustive. Leur mise en place était nécessaire et indispensable pour se constituer un socle à partir duquel nous pouvons aller plus loin.

Grâce à cette base je peux aujourd’hui proposer une nouvelle étape dans la stratégie mise en place jusqu’à maintenant.
Ainsi, je souhaite que l’accent soit mis prioritairement sur les recettes touristiques, davantage que sur le nombre de touristes.
La Réunion ne doit pas devenir une destination de masse mais se concentrer sur les entrées financières supplémentaires, pour conduire à la création d’emplois tout en rassurant les investisseurs.
Cette réflexion est la base du schéma régional de développement touristique que j’ai lancé il y a quelques mois et qui doit prévaloir pour les années à venir.

Sans attendre le résultat des élections, j’ai demandé aux services de la région de réfléchir à un dispositif de continuité territoriale inversée.
Elle doit permettre aux Réunionnais installés en métropole de rentrer au pays, et cela tout particulièrement dans les périodes touristiques creuses,
Les statistiques montrent qu’ils consomment de nombreuses prestations de loisirs, qu’ils utilisent les services d’hébergements touristiques et finalement dépensent sur le sol réunionnais. C’est de cela dont nous avons besoin !

Au-delà, le programme de mon prochain mandat en matière de tourisme, se déclinera autour d’un engagement fort avec les acteurs du tourisme et en collaboration avec l’ensemble des collectivités avec un axe aménagement du territoire essentiel au développement de vos activités, au développement de « l’expérience touristique » : Dans un premier temps, dix sites stratégiques, sur l’ensemble du territoire, seront aménagés avec des prestations et des services attendus par les usagers.
Le choix de ces dix sites fera l’objet d’une concertation dont vous ferez partie. Nos installations publiques (toilettes, informations touristiques, locations de matériels divers, etc.) seront à leur tour mises à niveau pour atteindre les standards internationaux que les touristes sont en droit d’attendre d’une destination d’excellence. Les conditions de la desserte, les conditions d’accès au territoire, le niveau d’équipement et d’aménagement : vous le savez mieux que quiconque, en matière de tourisme, ces éléments qui qualifient l’offre sont les conditions préalables et essentielles au développement de l’économie touristique.

Vous le voyez, je suis au travail, je suis dans l’action pour La Réunion et pour les Réunionnais. Ce que j’entends mettre en œuvre durant les 5 prochaines années est le fruit de l’expérience acquise, à vos côtés, depuis 2010.

A vos côtés, je me suis investi personnellement, j’ai travaillé et j’ai appris, me nourrissant des échanges avec chacun d’entre vous : Je sais que nous partageons le diagnostic quant à l’avenir du secteur touristique et le potentiel formidable de développement économique qu’il représente pour notre île. Celui-ci repose, j’en ai la conviction, sur notre capacité à prolonger les actions menées depuis 5 ans, sur notre capacité à poursuivre la mise en œuvre pierre après pierre des mesures essentielles d’aménagement que je viens de vous citer, sur notre capacité aussi à transmettre aux touristes les valeurs de tolérance, de vivre ensemble et l’identité métisse qui nous caractérise.

Je suis aujourd’hui plus déterminé que jamais à mener ces combats au nom de tous les Réunionnais qui veulent partager avec nous un idéal de progrès, de succès, de réussite pour nous mêmes et pour les générations futures. J’ai besoin de votre mobilisation à nos côtés les 06 et 13 décembre prochains.


Candidat de l’Union des Réunionnais

30 novembre 2015