Actualité

Lettre aux acteurs Economiques de la Réunion

Madame, Monsieur,

Dans le cadre des élections régionales des 6 et 13 décembre 2015, j’ai décidé de proposer aux Réunionnais une démarche inédite, celle de l’Union la plus large et la plus représentative. La présence à nos côtés de chefs d’entreprises, d’une forte représentation du monde de l’artisanat, du commerce, des petites et des très petites entreprises, correspond à la juste prise en compte de la dimension économique à laquelle nous sommes attachés.
Ce sont les entreprises qui créent l’emploi et nous nous posons comme des facilitateurs à leurs côtés comme nous l’avons été depuis 2010.

Nous sommes à la fin d’un modèle. Pendant 5 ans, nous avons posé les bases de la Nouvelle Société Réunionnaise. Je vous invite aujourd’hui à nous rejoindre pour poursuivre ensemble la transformation d’un territoire auquel nous sommes attachés et que nous aimons.

REUNIONNOUS est la liste que je conduis parce que la force de notre démocratie, c’est l’Unité, c’est le « Nous » et non pas le « Je », avec pour objectif de dégager une ligne d’action pour un aménagement économique équilibré et de réussite pour notre île.

Nous vous proposons aujourd’hui un projet qui repose sur 7 piliers : 1- Sécuriser le parcours de formation des jeunes Réunionnais ; 2- Engager la 2e génération des grands chantiers réunionnais ; 3- Libérer les énergies, libérer les entreprises réunionnaises ; 4- Affirmer l’identité, la fierté, la culture réunionnaises ; 5- Libérer la terre réunionnaise ; 6- Combattre les injustices ; 7- Ouvrir La Réunion sur le monde, sur l’océan Indien.

De manière plus ciblée en direction des acteurs du monde économique, nous avons dégagé trois grandes orientations que je souhaite partager avec vous :

1 - Assurer à travers les Grands chantiers un volume optimisé de la commande publique sur une période longue (NRL, Port Réunion, aéroport de Roland Garros, amélioration des réseaux routiers, monorail nord, Zone éco industrielle de Pierrefonds, le projet d’éco-cité de Cambaie, le Pôle industriel de Bois Rouge, la rénovation de 20 000 logements sociaux insalubres…). Ces budgets sont d’ores et déjà inscrits dans le PO Feder 2014-2020, le CPER signé en août de cette année et reposent sur la capacité d’intervention très forte de la Région Réunion. 

2 - Porter dans le même temps une véritable révolution fiscale et sociale auprès des instances nationales pour la compétitivité des entreprises en ouvrant, à titre exceptionnel pour La Réunion et les outre-mers, une période d’expérimentation sur 10 ans sur la base juridique des articles 72 et 73 de la Constitution : ramener le taux d’imposition sur les sociétés à 15% maximum pour tous les secteurs et réduire de 50% les charges sociales des entreprises.

Sur la question de la faisabilité d’un tel dispositif, je veux rappeler ici le précédent de la loi de défiscalisation de 1986 qui a permis incontestablement de doper l’activité économique dans notre île avant que ce dispositif ne soit année après année « détricoté » jusqu’à le rendre inefficace.

Sur la question de l’opportunité, je veux rappeler que je privilégie le travail et donc l’accompagnement des entreprises plutôt que le soutien artificiel et de plus en plus difficile par l’Etat des dispositifs de transferts sociaux. Il faut évidemment aider les plus fragiles de notre société, mais privilégier la formation et l’emploi.

3 - Accompagner particulièrement les TPE et les PME, en prenant en charge un forfait de prestations d’appui et de conseil, de financement de diagnostics grâce au Fonds d’Aide et d’Urgence et en renforçant les aides régionales tournées vers l’export. Il sera, par ailleurs, proposé aux gérants une meilleure lisibilité et connaissance des aides et des dispositifs d’accompagnement existants grâce à la création d’un guichet unique, afin de les Soutenir, les Accompagner et surtout de Valoriser leurs savoir-faire, le SAV.

Je m’engage également à réduire les délais de paiement, moins de 15 jours, pour les prestations de moins de 50 000 euros pour limiter le manque de trésorerie des petites entreprises attributaires de marchés publics ou en sous-traitance.

Je suis aujourd’hui plus déterminé que jamais à mener ces combats au nom de tous les Réunionnais qui veulent partager avec nous un idéal de progrès, de succès, de réussite pour nous-mêmes et pour les générations futures. J’ai besoin de votre mobilisation à nos côtés les 06 et 13 décembre prochains.


Candidat de l’Union des Réunionnais

30 novembre 2015